Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Vientiane

Guide de Voyage Vientiane LaosVientiane est la capitale du Laos.

Vientiane est souvent considérée comme le plus grand village d’Asie. Bien loin de la frénésie de la plupart des capitales, Vientiane dégage l’atmosphère détendue et charmante des petites villes. Un mélange électrique d’établissements coloniaux et d’anciens temples se mêlent aux couleurs des marchés. Située sur les rives du Mékong, la capitale du Laos est le centre de toutes les excursions dans le pays, que ce soit pour un départ par route ou bateau.

10% de la population totale du Laos vivent à Vientiane, soit près de 716.000 habitants.
Vientiane est une ville surprenante. Les rizières et champs de légumes se cachent derrière ses avenues arborées. L’architecture coloniale française se mêle aux temples aux toits dorés. Ne pas manquer la visite du tupa That Luang ainsi que celle des temples Vat Sisaket et Vat Phrakeo, les marchés de Vientiane et pourquoi pas l’étonnant “parc du Bouddha” en dehors de Vientiane.

Le That Luang

C’est le symbole national du Laos.

Le That Luang, imposant monument, reflète à la fois la religion Bouddhique et la souveraineté lao. Ainsi, chaque ville et village laotien dispose de son That Luang.

Construit en 1566, la même année que le transfert de la capitale à Vientiane, ce stupa “sacré et mondialement précieux”, comme son nom l’indique, est situé à seulement 3 km du centre, après le Patuxai. Vous pouvez en effet l’apercevoir depuis la grande avenue qui mène à celui-ci, et vous serez véritablement impressionné par ce monument une fois à proximité.

Le That Luang reste indéniablement le site à ne pas manquer lors de votre séjour au Laos. Selon la légende, il abriterait un morceau du sternum du Bouddha datant du IIIè siècle avant Jésus-Christ.

Les temples (Wat) de Vientiane

Le temple Wat Si Saket

Splendide sanctuaire et musée national, il s’agit du plus ancien temple de Vientiane, construit dans un jardin intérieur en 1919. En effet, il fut le seul à être épargné lors de l’invasion Siamoise car son architecture ressemblait à celle des édifices de Bangkok.

Situé en bas de l’avenue Lane Xang à Vientiane, il renferme quelques 2000 petites statues de Bouddha, de tailles et de matières diverses (bois, pierre, argent, bronze), nichées dans les murs intérieurs du cloître.

Le temple Wat Haw Pha Kaeo…

Désormais musée d’art sacré, ce magnifique temple fur édifié en 1565 pour abriter le célèbre Bouddha d’émeraude, transféré depuis Bangkok, et reconstruit par les français dans les années 30.

Entouré d’un jardin paysager, il abrite maintenant une collection d’objets d’art sacré et de superbes sculptures Bouddhiques lao.

Le Temple Wat Si Muang

Temple le plus visité, il est considéré comme le siège de l’esprit protecteur de la Ville.

Selon une légende du XVIè siècle, une femme enceinte, surnommée Sao Si, se serait sacrifiée en se jetant dans le trou prévu pour le pilier de la ville, devenant ainsi la grande protectrice.

Les laotiens viennent donc en nombre afin d’exercer leurs prières et formuler des voeux.

Le Temple Wat Ong Teu

Cet immense sanctuaire, l’un des plus importants du Laos, est réputé pour son institut Bouddhique, où des moines, venant de tout le pays, étudient le “dhamma”, enseignements du Bouddha.

Il renferme notamment un impressionnant Bouddha de bronze de 5m,80 de haut et pesant plusieurs tonnes.

Le Musée National Lao

Situé dans un vaste bâtiment administratif de Vientiane datant des années 1920, où résidait la police coloniale, le musée national est passionnant, surtout pour les amateurs d’histoire.

Anciennement appelé musée révolutionnaire lao, il retrace toute la période de la colonisation, de la révolution, et de la lutte du pays pour affirmer sa propre identité, par de nombreuses photos, par ordre chronologique.

Le musée propose donc une grande variété d’objet, des armes de guerre utilisées par les coloniaux français aux paniers et outils des résistants laotiens.

La visite peut être assez longue, il vous faudra donc consacrer entre une et deux heures de votre temps libre pour cette visite à Vientiane.

Les Marchés de Vientiane

Le Talat Sao

Appelé le marché du matin, il est en fait ouvert jusqu’à 16h00. Datant des années 1960, le grand bâtiment est établi sur plusieurs étages. Vous trouverez une très grande variété de magasins, à des prix raisonnables. Tissus, vêtements, bijoux, équipements électriques, souvenirs et plein d’autres encore. Le rez-de-chaussée est consacré en grande partie aux antiquités.

Mais là, vous devez utiliser vos talents de négociateurs afin de faire baisser les prix. Prévoyez également vos calculatrices pour jongler avec le taux de change entre dollars, kip, et bath, et ne pas vous faire avoir.

Le Talat Khua Din

Ce marché de produits frais, à l’est du Talat Sao, est un marché local des plus ordinaires, proposant viande, tabac, fleurs et d’autres.

Le Talat Thong Khan Khan

Ce grand marché est situé au nord du centre ville et ouvert toute la journée, bien que plus animé en matinée. Vous y rencontrerez tout type de vendeurs, des marchands de poteries aux produits alimentaires.

On y trouve à peu près tout ce qui se mange au Laos. Les paysans viennent vendre leurs produits frais dans une atmosphère joyeuse et haute en couleur, plein de parfum de l’Orient.

Les marchés colorés sont des centres d’animations importants dans les villes où il fait bon d’y flâner. Que ce soit dans les villes, au bord des routes ou dans des villages éloignés, les laotiens trouvent la réponse commerciale.

A tout moment du jour ou de la nuit dans les rues de la ville, on peut trouver une carriole ambulante pour se restaurer, ou une fermière vendant ses produits disposés dans deux paniers suspendus à l’épaule.

A chaque arrêt de bus, des paysans locaux vendent leurs produits, proposent des encas. C’est alors une nuée de petits vendeurs qui prend le véhicule d’assaut, et on a même pas besoin de se lever de son siège pour faire des achats : il suffit de passer la tête par la fenêtre pour négocier !

Venez au marché avec Franz, notre ami

“Notre balade au marché avec les épices, les légumes et des inclassables…

Une fois qu’on a le riz, la viande, place aux épices et aux herbes, qui sont aussi importants que le reste, la cuisine laotienne étant basée sur un mélange d’arômes et de saveurs avant tout.

On trouve donc plein d’épices séchées…

Voici la pâte de piments, pour les plus courageux. Ensuite on a les piments de toutes les couleurs avec le gingembre …Enfin on a le rotin. Oui , les laotiens font leurs meubles en rotin comme nous, mais ils le cuisinent aussi ! On le retrouve dans différents plats, salades, ou dans les sauces…

Avec ça les légumes, toujours bien choisis pour plus de saveurs et jouer sur les textures. Après les classiques, tomates, concombres, aubergines, ail et oignons, on trouver la fleur et les feuilles de bananiers. De la fleur on enlève les grands pétales violets, mais pour autant , le coeur n’a pas de goût en soupe.

La feuille sert surtout comme assiette, cuillère ( ils ont des pliages magiques ! ) ou aussi en emballage pour conserver au chaud certains mets achetés dans la rue.

Là ce sont des pousses de bambou. Soit ils les cuisinent directement, soit ils les font sécher puis mijoter.

Le potiron on le retrouve beaucoup, dans les plats frits et dans la soupe.

Le maïs se trouve dans tous les marchés, et est un incontournable . Grillé et assaisonné de poudre de piment..c’est un régal !.

Après tout ça, il y a les sucreries. Ici, le sucre de canne se mange en bloc. Il cuit avec le célèbre sticky rice et du lait de coco. Il est ensuite emballé dans une feuille de bananier. Un délice à manger sur le pouce ! De même que le Khaoh larm.

Et puis il y a les inclassables pour nous Occidentaux. Les insectes sont célèbres dans toute l’Asie. Voici ceux que nous avons goûtés, des larves de je ne sais quoi.

Dans la bouche ça glisse tellement, c’est frit dans l’huile.

L’extérieur est croquant mais pas assez, trop long à mastiquer et l’intérieur sans grand intérêt. Il parait que les insectes sont remplis de protéines et de bienfaits pour la santé.
Voilà, une grande partie de ce que l’on peut trouver sur les marchés au Laos. Il y a aussi tout le mobilier et les ustensiles de cuisine ainsi que les fournitures pour cérémonies religieuses.”

Le Patuxai

Le nom de l’édifice est transcrit en Patuxai, Patuxay, Patousai ou Patusai. Le terme est un nom composé, “Patuu” ou “Patu” signifiant porte ou passage, et “xai” signifiant victoire d’où le nom de “Porte de la Victoire”.

Il est parfois nommé « Arche de Patuxai » ou « Arc de triomphe de Vientiane », d’après son architecture rappelant l’Arc de triomphe de l’Étoile à Paris.

Le monument s’appelait auparavant Anousavary (ou Anosavari, Anousavali), soit « Mémoire ».

Le monument comporte cinq tours qui représentent les cinq principes de coexistence entre les nations du monde.

Le monument est dessiné par l’architecte laotien Ham Sayasithsena (1914).

Il est dédié à la mémoire des soldats laotiens morts pendant la Seconde Guerre Mondiale et la guerre d’indépendance vis-à-vis de la France en 1949.

Un bassin s’étend devant chaque porte. Ces quatre bassins représentent une section ouverte d’une fleur de lotus (symbolisant la révérence des Laotiens envers les soldats de la Nation). Les quatre coins des portes sont ornés de statues d’un roi nâga (symbole mythique du Laos) le représentant projetant un jet d’eau (suggérant la nature, la fertilité, le bien-être et le bonheur ) ….

Le Patuxai à Vientiane

Voilà une reproduction de l’Arc de Triomphe, le Patuxai, construit dans les années 60. En effet, vous aurez l’impression de revenir à Paris, tant l’avenue Lane Xang de Vientiane, qui débute à partir du Palais Présidentiel, ressemble aux Champs- Elysées (avec beaucoup d’imaginations).

Cette copie du monument parisien dispose toutefois de ses propres caractéristiques lao: les ornements religieux des corniches et les bas reliefs des côtés.

Un escalier permet de grimper sur le toit, où une vue imprenable surplombe Vientiane et le Patuxai parc avec ses fontaines sur fond musical, offertes par la Chine.

Le Patuxai est facilement accessible depuis le centre ville, comptez environ 20 minutes de marche.

Le Parc du Bouddha

Situé à environ 24 km du centre ville de Vientiane, se trouve un parc public, absolument mystérieux, renfermant une multitude de sculptures de différentes tailles et formes.
Xieng Khuan (Bouddha Park), fut réalisé en 1958 par un chaman-prêtre-yogi qui voulait fusionner les philosophies, les mythologies et l’iconographie hindouiste et bouddhique.

On retrouve ainsi des sculptures en ciment représentant plusieurs divinités des deux religions évoquées : Shiva, Vishnu, Arjuna ou encore Bouddha.

Ce site reste totalement divertissant et vaut vraiment le détour. Un parc similaire à celui-ci existe à Nonkhaï, ville au nord/ouest de la Thaïlande proche du Laos, ayant le même créateur.

Les hôtels à Vientiane

Le Don Chan Palace – 4 étoiles – Prix 71 Euros

Le Mercure Vientiane – 4 étoiles – Prix 51 Euros

Le City Inn Vientiane – 3 étoiles – prix 47 Euros

Le Lane Xang Princess Hotel – 3 étoiles – prix : 35 euros -
et plein de petits hôtels à tous les prix.

Restaurants à Vientiane

Ray’s Grille – le meilleur accueil

Makphet Restaurant : très bonne cuisine – prix : 4 à 7 euros.

Noy’s Fruit Heaven – Délicieux shakes – cuisine saine.

Xang Khoo – excellente viande – prix : 7 Euros

Bistro 22 – très bon restaurant français

Que faire à Vientiane?

Un petit déjeuner chez “le Banneton”: Vientiane a hérité du savoir faire en boulangerie et pâtisserie des français. C’est aussi bon que chez vous.

Après la visite du temple Haw Pha Kaeo, près du Palais Présidentiel. Puis visite du Patuxai…

A midi, le déjeuner chez un restaurant cité plus haut…

Visite du Pha That Luang

Sauna et massage au Wat Sok Pa Luang. Un établissement familial sur une terrasse sur élevée en bois dans la verdure du temple de Wat sok Pa Luang. On peut passer toute l’après-midi. Le sauna est illimité, le thé est à disposition et on vous fournit un sarong.
Puis, le long du Mékong sur la rue Fa Ngum, on y trouve l’artisanat laotien, des tissus, sacs, lampes…

Puis, barbecue le long du Mékong…..voir plusieurs restaurants….

vous mettrez une bonne dizaine d’heures pour rejoindre Luang Prabang.

Même si Vientiane n’est pas réputée comme une ville très touristique, elle est très agréable à vivre, un peu plus chère que Luang Prabang, on y découvre cependant une plus grande diversité dans la cuisine, restaurants français, italiens, indiens qui sont très bons ici!

Moyens de Transports:

L’état des routes s’est nettement amélioré ces dernières années, même si seulement environ 20% des routes sont des pistes goudronnées, les 80 restant sont bien sûr des chemins non goudronnés.

De manière générale, les trajets sont plus chers pour les étrangers que pour les locaux ! Ainsi, ne soyez pas étonnés de voir afficher deux prix différents.

Les transports locaux n’ont pas d’horaires fixes et partent quand ils veulent.

Depuis Vientiane en direction du nord, la route est sinueuse et correspond à de la route de montagne ! Si vous allez en direction du nord depuis la capitale, sachez que vous mettrez une dizaine d’heures pour rejoindre Luang Prabang…

Les laotiens ont l’habitude de compter en heures de trajet et non pas en nombre de kilomètres.

Voici une liste des moyens de transport:

Le Tuk Tuk – coûte environ 10.000 kip par personne . Pour des longs trajets entre 40.000 à 50.000 kip par personne.

Voiture : les voitures au Laos se louent avec chauffeur !

Bus : les tickets pour les bus locaux s’achètent dans les gares routières.

Avion : les vols internes sont assurés par Lao Airlines. Vientiane est reliée aux principales villes du pays.

Bateaux : le transport par voie fluviale est assez développé. Il existe deux sortes de bateaux : les lents et les rapides ! Mais attention, les bateaux rapides sont dangereux, beaucoup d’accidents.

Service médical:

Centre médical de l’Ambassade de France :

Une permanence téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Tél : +856 21 21 41 50

Etant donné la confusion des adresses à Vientiane.

En cas d’urgence : + 856 20 56 55 47 94.

Le Centre médical de l’Ambassade de France fournit, principalement à la communauté française du Laos, mais aussi aux expatriés et aux touristes, des soins de santé de médecine générale et des soins dentaires, ainsi que certains services paramédicaux de kinésithérapie, orthopédie, psychotjérapie…

Elle peut aussi apporter une aide en cas de rapatriement.

Adresse du cabinet:

Boulevard Kouvieng – Ban Simuang – Vientiane

Email: cmaflao@gmail.com