Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Thakhek

Guide de Voyage Thakhek LaosThakhek est la capitale de la province de Khammuan. Cette ville mérite une visite pour y découvrir ses vieilles maisons françaises. Par ailleurs, son atmosphère envoûtante vous emmène hors des sentiers battus. La balade le long du Mékong est particulièrement agréable, et légèrement animée en soirée, lorsque les locaux se retrouvent pour boire un verre au coucher du soleil.

Comme toutes les villes Laotiennes, Thakhek dispose d’un marché local, le Talat Lak Sawg, où l’on peut acheter toutes sortes d’objets. Mais la visite la plus captivante demeure le Vat Sikhottabong, un des plus important du Laos, situé à l’extérieur de la ville au bord du Mékong. Ce stûpa révéré de 29 mètres de haut, abrite un grand Bouddha assis. Thakhek est une petite ville calme où le temps passe au ralenti.

Pour un pays comme le Laos, fait justement de villages, de montagnes et de jungles, la gageure n’est pas vaine, car quand une ville refuse son état de ville, elle demeure un village. Et voilà donc Thakhet, une ville-village adolescente qui rechigne à grandir, qui grandira, par la force des choses, mais dont on peut sans se tromper prédire que l’âme aussi bien que l’esprit conserveront toujours leur fraîcheur enfantine.

Face à elle, sur l’autre rive, c’est la Thaïlande qui, elle, n’attend pas et est plutôt du type fonceuse. Les dorures de ses temples et le béton léché qui recouvre ses berges suffisent à témoigner de ses richesses et sont le franc miroir de l’involontaire modestie de Thakhet.

Côté Laos, les berges demeurent fidèles à ce qu’elles ont toujours été, soit une unité de sable et de boue qu’ici et là, un quai disjoint en accueillant de rares péniches ou barques. Quand vient le soir, les habitants ou les touristes égarés dans le coin viennent y flâner à l’ombre des palmiers, ou boire des verres de Beerlao ou manger des grillades.

Mais c’est pratiquement toute la journée que, de leur côté, les pêcheurs plongent leurs carrelets dans le Mékong, jettent leurs filets ou tiennent mollement leur canne à pêche en donnant l’impression de ne pas se soucier des poissons qu’ils vont prendre. Et c’est ici surtout, au bord du fleuve impassible, bien davantage qu’au grand marché Talat Lak Sawwng, que le côté “ village “ de Thakhet se révèle à coup sûr.

La région dont Thakhet est la capitale, Khammouane, compte parmi les plus belles de toutes l’Asie du Sud-Est. Dès la sortie de la ville, des pitons, des mamelons, d’immenses protubérances au vert majestueux sortent de terre.

Car oui, c’est bien la Baie d’Ha Long que l’on croit deviner en filigrane. Une Baie d’Ha Long particulière, certes, mais qui pourrait bénéficier d’au moins autant de superlatifs que la première.

Ici, on voit l’école d’un village, entourée de magnifiques arbres rouges, que l’on appelle les flamboyants. Et si vous avez la chance, de traverser des nuages de papillons.

Les Grottes

La grotte de Tham Nom Pa Pha, la grotte aux Bouddhas. Après une dizaine de km de piste, prenez une pirogue pour accéder à l’entrée de la grotte. L’eau crée un effet miroir et vous pouvez admirer le ciel, les nuages et les falaises qui sont reflétées dans l’eau. La grotte a été découverte récemment par un pêcheur et dedans se trouvent des dizaines de statues de Bouddhas qui dateraient de plus de 2 siècles.

La grotte de Tham Nang Aen est imprressionnante car elle mesure plus de 30 m et s’enfonce sur un kilomètre. Elle contient un lac intérieur et un minuscule zoo à l’extérieur.

Tandis que celle Nam Lode s’étend sur deux kilomètres de rivière, où vous pourrez apercevoir des chauves-souris, d’immenses poissons ainsi que d’énormes stalactites.

Mais bien d’autres grottes relativement intéressantes y sont dissimulées, comme la Tham Xang (grotte de l’éléphant) ou la Tham Xieng Liap, située à la base d’une impressionnante falaise de 300 m. Quant à Khoun Nam Don, la résurgence de la Nam Don, elle détient un splendide lagon turquoise et continue à l’intérieur de la montagne sur 3 km.

D’autre part, Khammuan recèle de petits lacs et lagons formés par les rivières qui la serpentent. Le plus beau d’entre eux est le lac du gong du soir (khoun kong Leng), qui serait profond de 70 m. Sa couleur émeraude est le résultat d’une rivière souterraine filtrée par la roche calcaire, et sa propreté est imputée au règlement strict instauré par les locaux. Selon la légende, on peut entendre un gong à chaque pleine lune. D’où le nom à ce lac.

Tha Falang (point d’amarrage des français), sur la rivière Nam Don, au coeur d’une zone boisée entourée de spectaculaires formations karstique, était un lieu prisé par des français qui venaient y pique-niquer .

Enfin, plusieurs cascades jaillissent des montagnes environnantes, telles que les chutes jumelles de Tad Nam Sanam et celles de Tad Mouang, qui descendent sur 18 niveaux.

Thakhet est relié à la Thaïlande par le troisième pont de l’amitié lao-thaïlandaise, inauguré le 11 novembre 2011. Situé à 13 km du centre-ville, le pont de 1423 m de long comporte deux voies routières de 3,5 m de large et 2 pistes piétonnes de 1,25 m.

Découvrez le mur géant de Kamphaeng Nyak à Khammuan

Le mur qui s’étend sur plusieurs kilomètres de long à Khammuan est en fait un phénomène géologique causé par des fissures, mais sa ressemblance physique avec une structure artificielle a donné naissance à des mythes laotiens sur son origine.

“Basé sur la légende locale, il s’agit d’un piège pour animaux construit par un peuple ancien dont les hommes avaient de très grands corps comme des géants et ils étaient aussi haut que le ciel a déclaré Kong Chai, le chef du village de Mai Phosy.

Le “mur géant”, s’étend de la rivière Nam Done au delà de la capitale provinciale de Thakhet, avec sa plus haute section qui se trouve dans le village Mai Phosy.

Le lieu lui-même est magnifique mais pour le moment il reste caché à la vue et très peu de gens savent qu’il existe.

La province a l’intention de développer le site afin que les touristes puissent venir ici dans le confort, mais il faut gagner des investisseurs.

Outre le mur géant, la province dispose également d’une voie ferrée abandonnée construite par les français. Elle était destinée à relier le Laos et le Vietnam, mais ne fut jamais achevée.

Transports

Bus pour Thakhek au départ de Vientiane – 4h de trajet et de Thakhek à Savannathek, 2h de trajet.

Avion: vol pour Savannakhet depuis Vientiane puis route pour Thakhek.

Santé: Hôpital de Thakhek, oui, mais pas très réputé

Poste: pour vos courriers, confiez-les à la réception de votre hôtel, qui se chargera de
l’expédition.

Banques: Distributeurs à Thakhek, attention pas fiables. Différentes cartes sont refusées. C’est mieux de faire le plein à Vientiane.

Hôtels: Southida Guesthouse – Muang Khammouan – bonne réputation
Vannida hotel – bonne adresse

Restaurants: Le choix en ville ou aux alentours à tous les prix.