Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Phnom Penh

Guide de voyage Phnom Penh CambodgePhnom Penh est la capitale du Cambodge, située dans la moitié sud du pays, au confluent du Tonlé Sap et du Mékong. Un million cinq cent mille Phnompenhois vivent sur les 290 km² du territoire de la municipalité de Phnom Penh.

Et c’est le Roi Norodom 1er qui choisit Phnom Penh à Oudong.

Mais en contradiction, une légende encore bien vivace donne une autre version sur la désignation comme capitale: Phnom Penh…..

Celle-ci remonte au XVIè siècle, pendant le règne du roi Ponhea Yat: “Il y avait une dame très riche, nommée Penh. Elle n’habitait pas loin de la rive du fleuve, sur une terre flanquée à l’Est d’une butte conique. Un jour que le fleuve grossissait par les pluies et sortait de son lit, Daun Pen (Daun signifie vieille femme), s’approcha de la berge et vit un grand arbre “koki” qui dérivait. Intéressée de récupérer ce bois précieux, elle invita ses voisins à l’aider à se saisir de cet arbre.

Pendant qu’elle le débarrassait de ses branches, Daun Pen découvrit dans un creux de l’arbre quatre images de Bouddha en bronze et une statue en pierre. Daun Pen et tous les gens d’alentour furent très contents de cette trouvaille. Ils ramenèrent les idoles en grande pompe jusqu’à la maison de Daun Pen et construisirent un abri provisoire.

Daun Pen demanda aux habitants de venir l’aider à élever une petite colline (un Phnom). Et ensuite scier le koki, dont le bois devait servir à construire la charpente d’un sanctuaire (wat). En 1372, Daun Pen avec ses voisins édifia ce sanctuaire sur le Phnom et en recouvrit la toiture de chaume (sbau kleang). Elle y plaça les quatre images de Bouddha.

Quant à la statue en pierre, elle l’installa au pied du Phnom à l’Est parce qu’elle venait au fil de l’eau en provenance du Laos. On l’appela “Nerk ta Preah Chao” (l’esprit de Preah Chao).

Enfin, on a invité les bonzes à venir habiter au pied du Phnom à l’Ouest, d’où le nom de Wat Phnom Daun Pen. Maintenant on l’appelle “Wat Phnom”.

En montant le dos au boulevard Norodom, on découvre, au niveau du stûpa, dans un abri du côté du passage entre le vihara et le stûpa, une représentation votive de la souriante madame Penh.

Le Wat Phnom recouvre actuellement environ 5 hectares. Au centre il y a un grand stûpa, visible de toute la ville, sur une base carrée de 26 m de côté. La hauteur de ses deux étages s’élève à 42 m 25. Le temple actuel en briques a été construit en 1925 et contient les restes du Roi Ponhea Yat (1405-1467), ce même roi qui a déplacé Angkor la capitale du Cambodge d’alors, à Phnom Penh en 1435. Aujourd’hui on dénombre 13 stûpas au rez-de-chaussée et 14 stûpas sur la colline.

Très fréquenté les quatre jours saints du mois et les fêtes bouddhiques comme Pchum Ben (fête des morts) par les pratiquants, la colline est alors parfumée par les baguettes d’encens qui se consument, pour exaucer un voeu.

Dès les premiers rayons de soleil, on peut voir un vieil éléphant faire un petit tour avec une nacelle sur le dos pour 20.000 riels par personne.

Aux premières heures de la journée, une multitude de petits commerçants, proposent de tout, depuis des objets de culte, jusqu’aux oiseaux porte-bonheur. On trouve aussi des diseurs de bonne aventure pour prédire l’avenir.

Depuis environ 90 ans, ce site a été planté d’arbres aux essences spécifiques, constituant un arboretum unique au Cambodge.

La ville bénéficie de larges avenues à trois ou quatre voies, dont certaines sont encore bordées d’arbres qui ont résisté à la période des khmers rouges.

Un système d’égout fait figure de modernité, dans une ville ou la saison des pluies créé de véritables petits lacs entres différents quartiers. L’entretien de ce réseau d’égouts étant très aléatoire, l’écoulement de ce surplus aquatique se fait sur plusieurs heures.

J’aime bien Phnom Penh. C’est une ville attachante, aux mille visages. D’ailleurs ce n’est pas une ville, c’est une immense usine ou tout se fabrique, à même le sol, dans un fond d’échoppe, sur un bout de trottoir, sur un morceau de terre non bitumée.

Les trottoirs n’appartiennent plus à la ville. Ils sont à ceux qui s’y installent, moyennant une petite rétribution à la police du quartier. Tout se négocie, rien ne se déclare.

Que visiter à Phnom Penh?

Palais Royal qui a été construit en 1866.

Wat Phnom, temple qui selon la légende est à l’oroigine de la naissance de la ville.
Musée national: situé près du Palais Royal, il présente plus de 5000 objets d’art dont les plus anciens datent du VIIè siècle.

Le dernier conservateur était Jean Boisselier, un éminent chercheur (père de Jean-Charles Boisselier, un ami d’enfance) Il avait été auparavant, conservateur au musée de Bangkok.

Le grand Marché Central: situé au centre, il est composé de 4 ailes et fait l’objet de travaux d’embellissement. Construit par la France aux années 20…

Le Marché Russe (Tuol tom pong psaa): c’est l’adresse où vous trouverz un maximum de souvenirs à ramener.

Le Musée du génocide et d’atrocité du régime des khmers rouges.

Il existe, mais je ne conseille pas de le visiter….il y a assez d’horreurs dans ce monde….gardez plutôt la belle image de la renaissance de ce peuple..

Le Monument de l’Indépendance….

Comment aller à Phnom Penh

Arrivée par voie aérienne

L’aéroport de Phnom Penh se situe à 10 km (6 miles) de la ville proprement dite. Avec l’aéroport de Siem Reap il est le deuxième aéroport international du pays.

Compagnies aériennes desservant la ville de Phnom Penh:

• Cambodia Angkor Air (K6) : Ho Chi Minh-Ville, Siem Reap

• Air Asia (AK) : Kuala Lumpur, Bangkok, Siem Reap

• Asiana Airlines (OZ) : Incheon, Siem Reap

• Bangkok Airways (PG) : Bangkok, Siem Reap

• China Airlines (CI) : Taipei

• China Eastern Airlines (MU) : Kunming, Siem Reap, Yunnan

• China Southern Airlines (CZ) : Beijing, Guangzhou

• Dragonair (KA) : Hong Kong

• EVA Air (BR) : Taipei

• Far Eastern Air Transport (EF) : Taipei, cargo flight

• Jetstar Asia (3K) : Singapore, Siem Reap

• Korean Air (KE) : Séoul, Siem Reap

• Lao Aviation (QV) : Vientiane, Siem Reap

• Malaysia Airlines(MH) : Kuala Lumpur, Siem Reap

• Shanghai Airlines (FM) : Shanghai

• Siem Reap Airways (FT) : Bangkok, Siem Reap

• SilkAir (MI) : Singapore, Siem Reap

• Thai Airways International (TG) : Bangkok

• Thai Air Asia (FD) : Bangkok

• Vietnam Airlines (VN) : Hanoi, Ho Chi Minh-ville, Vientiane, Siem Reap

Taxis: Les taxis attendent devant l’aéroport. Le trajet jusqu’à Phnom Penh dure entre 20 et 40 minutes. La plupart des taxis appliquent un tarif fixe, mais il est possible de demander un taxi avec compteur.

Arrivée par voie terrestre

Depuis la Thaïlande: une ligne de bus relie Poipet, près de la frontière thaïlandaise, à Phnom Penh. Le voyage entre Poipet et Phnom Penh dure environ 12 heures.

Depuis le Vietnam: une ligne de bus assure le trajet depuis Ho Chi Minh. Le trajet jusqu’à Phnom Penh dure entre 5 et 6 heures.

Arrivée par voie maritime

Depuis Siem Reap

Les visiteurs ayant visité Angkor ont la possibilité de prendre un ferry pour Phnom Penh. Compter 5 heures de navigation, selon la vitesse du bateau et la profondeur des eaux. Le voyageur aura ainsi un aperçu du Cambodge rural et de la vie le long des berges. Le prix du billet est d’environ 25 $US (moins cher dans certaines agences).

Depuis le Vietnam

Une traversée en bateau rapide sur le delta du Mékong, depuis Chau Doc, dure près de 5 heures. Les embarcations quittent Chau Doc à 8h00 le matin et, dans l’autre sens, Phnom Penh à 13h00 (arrivée à Chau Doc le soir).

Comment se déplacer à Phnom Penh?

Pour vous déplacer dans Phnom Penh, le mode de transport le plus courant est le Tuhtuk (tricycle motorisé servant de taxi). Si vous préférez plus de confort, faites appeler un taxi.
Phnom Penh, fut considérée comme la plus agréable ville de l’Indochine Française. Elle a tous les atouts pour plaire.

Le Palais Royal abrite la fameuse pagode d’Argent dont les 5.000 dalles sont toutes faites en argent et pèsent un kilo chacune. Il abrite aussi “ le Bouddha d’émeraude “ et un Bouddha d’or pesant environ 90 kilos.

L’architecture de quelques bâtiments rappelle à tous que le Cambodge, au cours de son histoire, fut bien une colonie française.

La ville est construite au croisement de “ quatre rivières “ : le Mékong amont, le Mékong aval, le Tonlé Sap ( un affluent venant du grand lac ), et le Bassac, premier bras à se détacher du grand fleuve.

Trouver un restaurant à Phnom Penh:

Le lieu le plus prisé des touristes pour trouver un restaurant ou se détendre en terrasse de café reste le quai Sisowath le long du Tonlé Sap.

Une adresse de qualité et purement cambodgienne qui saura vous séduire. Le restaurant TONLE SAP BASSAC, offre pour 13 $ un buffet à volonté de spécialités khmères. Un vrai dépaysement qui change des restaurants pour touristes.

Sortir:

Rien de mieux qu’un spectacle culturel comme le théâtre d’ombres ou les danses traditionnelles pour bien s’imprégnier de la culture khmère.

Pour les autres, bars et discothèques ne manquent pas….

Hôtels à Phnom Penh:

Pour un minimum de 15 $ vous trouverez des chambres correctes avec climatisation. Les chambres les plus prisées du quai Sisowath sont celles avec vue sur le Tonlé Sap
(mini 35 $). Bien sûr, Phnom Penh vous offre aussi toute une gamme d’hôtels de luxe et au concept novateur.

Services médicaux:

Hôpital Calmette, 3, boulevard Monivong – Tél : 023 426 948 – Mobile : 012 804 999

Postes et Télécommunications:

Lorsque vous écrivez à vos proches pensez à faire oblitérer les timbres de vos lettres et cartes postales. Cela évitera un décollement fortuit des timbres.

Il faut environ une dizaine de jours pour que votre courrier arrive à destination en Europe /Un soupçon de sécurité peut être obtenu en optant pour l’envoi en recommandé d’un coût de 9000 riels (1 Euro ≈ 5000 riels)..

Bureau de postes: 13 rue Sangkat Wat Phnom, Khan Daun Penh.