Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Paksé

Guide de Voyage Paksé LaosPaksé est la capitale de la Province de Champssak au Laos. Il faut compter à l’heure actuelle 80.000 habitants.

Ancienne capitale du Royaume de Champassak et ancien avant-poste administratif des Français au temps du protectorat, la ville de Paksé est une ville importante sur le plan économique : le café, le thé y sont, notamment cultivés dans la région.

De son passé, la ville a conservé de nombreux bâtiments d’époque : maisons coloniales, palais résidentiel royal aujourd’hui transformé en un hôtel (le Champassak Palace). Une ambiance tranquille parfois nonchalante règne à Paksé et dans le sud du Laos, le temps semble s’être arrêté dans cette région. Gardez votre patience dans tous les cas, car ici, les habitants ne se pressent pas, ils profitent du temps présent.

Riche en magnifiques paysages, la région de Paksé est peuplée par quelques 80.000 habitants. La région mérite d’être connue pour ses vestiges du Wat Phou, temple préangkorien et pour son aspect reposant. La ville constitue le point de départ idéal à la découverte des 4000 îles et du Wat Phou. Le paysage culturel de Champassak, y compris l’ensemble du temple de Wat Phou (ou Vat Phu), représente une zone de paysage planifiée remontant à plus de mille ans et remarquablement bien conservée.

Le Wat Phou

Le Wat Phou est situé au pied du Mont Phou Passak à Champassak est un temple qui correspond à l’image que l’on se donne du temple perdu.

La région des 4000 îles : région paisible qui se visite au rythme du Mékong à bord d’une petite pirogue à partir de l’embarcadère de Hat Xay Khoune.

Le village de Ban Kiet Ngong : est un authentique village des éléphants depuis des millénaires.

L’ensemble religieux de Vat Phu, d’architecture khmère et de région hindouiste, est situé au pied d’une montagne dont le point culminant, le Phou Kao, attire particulièrement l’attention par sa forme, identifiée dans l’antiquité à un Linga, symbole phallique de Shiva, d’où son nom ancien de Lingaparvata, et sa réputation de montagne sacrée. La présence d’une source permanente, au pied d’une falaise, a vraisemblablement incité les anciens rois de la région à installer là un sanctuaire Shivaïte.

Afin d’exprimer la conception hindoue des rapports entre la nature et l’homme, il a été façonné selon un axe compris entre le sommet de la montagne et les rives du fleuve dans un entrelacs géométrique de temples, de sanctuaires et d’ouvrages hydrauliques s’étendant sur 10 km.

Le site comprend aussi deux villes anciennes, construites sur les rives du Mékong et la montagne de Phou Kao, l’ensemble représentant un processus d’aménagement s’étendant sur plus de mille ans, du Vè au XVè siècle, associé surtout à l’empire khmer.

Les ruines du Vat Phu est indéniablement l’un des sites à visiter au Laos. Il est situé à 8 km de la bourgade de Champassak. Les ruines occupent les contreforts d’une montagne haute de 1.416 m, aux flancs couverts de forêts et au sommet aplati. Sur la crête, un peu au nord du complexe, un monolithe naturel haut de 15 m évoque la forme d’un linga, symbole du dieu hindou Shiva.

On retrouve au Vat Phu beaucoup d’éléments connus à Angkor. Il sert aujourd’hui par des Bouddhistes du rituel Theravada.

Les 4000 îles ou “Si Phan Don” en laotien

Cet archipel est composé de petites îles paisibles perdues au coeur du Mékong, qui atteint 14 km de large pendant la saison des pluies.

Des paysages naturels magnifiques et les habitants extrêmement accueillants, vivant de la pêche, ainsi que de la récolte de riz. Vous apercevrez également des femmes qui font du tissage de la soie.

La présence française se fait sentir à travers quelques bâtiments coloniaux ainsi qu’un chemin de fer laissé à l’abandon. Quelques locomotives y sont encore présentes.
Trois îles sont plus touristiques que les autres et attirent de nombreux voyageurs en quête de tranquillité et farniente.

Don Khong, la plus grande et peut-être la plus paisible, mesure 18 km de long et 8 km de large. De très plaisantes randonnées, au coeur des rizières, faire le tour de cette île, qui renferme des temples à l’intérieur de chaque village. L’agréable port, d’où sortent et débarquent les bateaux chargés de poissons, le petit marché de légumes, et enfin la plage méritent également une halte? Sachez que seul Don Khong dispose d’hébergements très confortables.

L’île de “Don Det”, située tout au sud de Si Phan Don, propose principalement des bungalows au bord du Mékong, dont certains restent assez charmants. L’atmosphère paisible des alentours, dans lesquels vous pourrez vous balader à vélo, ou boire une beerlao (bière lao) au coucher du soleil.

L’île de Don Khone, relié à Don Det par un ancien pont français et réputée pour sa culture du bambou, de la noix de coco et du kapok, est plus grande. Bordée de cocotiers de part et d’autre, elle propose aussi de belles balades, notamment celle de 5 km qui longe la voie ferrée. A l’ouest de Don Khone, se trouvent les chutes de Liphi, impressionnantes pour leurs rapides et leur intensité. Selon les laotiens, elles referment les esprits, c’est pourquoi les villageois ne s’y aventurent jamais.

Les chutes de Phapeng, accessibles à partir de la route 13, sont très spectaculaires surtout pendant la saison des pluies. Surnommées les chutes de Niagara du Mékong, ce sont les plus larges d’Asie du Sud-Est. C’est ici que se déversent 13 km de violents rapides.

A voir également les dauphins d’eau douce. En effet, une excursion en bateau vous mènera jusqu’aux dauphins Irrawadi, une espèce menacée, qui montre le bout de leur nageoire au bord de la frontière Cambodgienne.

Le village de “Ban Kiet Ngong”, plateau de lune et éléphants…

Une courte pause à Paksé plus loin, notre monture nous mène sur la route de Ban Phapho : on devrait y trouver des éléphants, car c’est un des rares villages laotiens à avoir encore des cornacs et des pachydermes en nombre.

La balade à dos de pachyderme est extra : près de 2 heures qui vous mènent au mont Pha Asso, plaque volcanique perdue au coeur d’une superbe forêt. On croirait qu’un morceau de lune est venu s’échouer ici.

Au retour, on fait une pause à Oum Muang, petites ruines d’époque khmère. Si le site est magnifique, les ruines sont laissées en friche et si mon imagination gambade, la réalité reste maigre.

Vous rentrerez à Paksé le coeur encore battant pour ces grands animaux qui n’en finissent pas de vous faire vibrer.

Le marché de Paksé ou le Talat Dao Heug, le plus vaste du Laos, où on peut se procurer notamment du café provenant des terres du plateau des Boloven, et sur le temple Vat Luang, qui possède une école religieuse dotée de piliers richement ornés et de magnifiques fresques représentant les différentes étapes de la vie de Bouddha.

Le musée de Champassak, face au monument aux morts, expose des outils artisanaux, des instruments de musique, ainsi que des objets retrouvés au célèbre Vat Phu.

Hôtels

Champassak grand Hôtel – 4 étoiles – Lao Nippon Bridge Mekong Riverside Road -
Service, qualité des chambres, piscine et restaurant.

Pakse Hôtel – 4 étoiles – excellent hôtel – Emplacement : Route 10.

Athena Hôtel – 3 étoiles – propreté des chambres – vue sur le Mékong.

Résidence Sisouk – 3 étoiles – décoration et gentillesse du personnel.

Champa Hôtel – 2 étoiles – centre ville idéal pour faire la découverte de Paksé…

Daovieng 1 Hôtel 1 étoile – très bonne situation…

Restaurants

Daolin Restaurant Café : Excellent beaucoup de choix…

Nazims restaurant : Super nourriture indienne…

Le Panorama : Resto Gastronomique Local – cuisine française…

Lankham Pho Pakse : cuisine vietnamienne…

Xuan Mai : Cuisines asiatiques…

Transports

Bus : départ de Vientiane à 20h30 et arrivée à Pakse vers les 06h00. Il y a différentes lignes de bus, la plus confortable est le 99999 (couchettes et bus confortables). Prix environ 15 $ pour rejoindre Sien Reap, il y a une nouvelle ligne de bus au départ de Paksé – départ à 07h30 du matin, arrivée vers 21h.

Il est préférable de prendre ces Bus que l’avion, moins chers et très confortables .

Avion: aéroport de Paksé est un aéroport international.

Lao Airlines (Bangkok- Suvarnabhumi – Luang Prang – Phnom Penh – Savannakhet – Siem Reap – Vientiane – Hô Chi Minhville …)

Hôpital de Paksé: Hôpital Provincial – Tél : +856 31 212 018

Banques: Banque Franco-Lao, accord avec la banque française BRED Banque Populaire – service de change – distributeurs Visa – service exclusif de transfert de fonds, permet de transférer jusqu’à 2.300 Euros en temps réel pour 5 euros de frais…