Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Les rizières en terrasse du Nord du Vietnam

Les rizières en terrasse font le bonheur des touristes et des photographes. Ceux qui ont posé leur pied, ne serait-ce qu’une seule fois, dans les régions montagneuses du Nord du Vietnam, gardent à jamais gravés dans leurs mémoires ces champs ondulant au milieu de vallées ou sur le flanc des montagnes. Ces beaux paysages sont caractéristiques d’une culture ancestrale préservée par les minorités ethniques de la région.

L’histoire des rizières en terrasse est étroitement liée à celle des ethnies minoritaires qui peuplent les régions montagneuses du Nord du Vietnam. Chacune a trouvé sa propre façon de travailler la terre, sa propre agriculture, en fait. Khoang Van Tien est un Thai blanc : « Les Thais blancs ont toujours pratiqué la riziculture aquatique. Quelles que soient les terres, on essaie de les adapter au riz aquatique. »

Les rizières en terrasse du Nord du Vietnam

Les rizières en terrasse, ou plus exactement « rizières en gradins », sont l’une de ces géniales adaptations. Gradins parce que chaque rizière se décline en plusieurs niveaux, chaque niveau étant un petit champ. Plus il y a de niveaux, plus le propriétaire force l’admiration pour sa performance agricole. Il choisit des flancs de colline ou de montagne nantis de terres fertiles pour en faire de petits champs plus ou moins plats, qui se succèdent sur des niveaux différents. Giang A Pua appartient à l’ethnie H’Mong : « C’est le défrichage qui est l’étape la plus fatigante. Il faut choisir des flancs ni trop inclinés ni trop caillouteux. Tant mieux s’il y a des herbes épaisses ou de grands arbres. »

Après le défrichage, vient l’irrigation. Ce sont les hommes qui s’occupent de creuser des canaux d’irrigation et qui veillent à ce que le champ soit irrigué en permanence. L’eau est conduite depuis le niveau supérieur jusqu’aux niveaux inférieurs, chaque petit champ étant une partie de ce système d’irrigation original. Lorsque les champs installés sur le flanc d’une même colline ou d’une même montagne appartiennent à plusieurs familles, celles-ci se partagent les tâches de protection, de gestion et de répartition de l’eau.

Thao Thi Do est aussi une H’Mong : « Pour nous, les H’Mong, les rizières en terrasse sont un trésor. Les moments où elles sont les plus belles, c’est en début de saison, quand l’eau est partout ; lorsque le riz pousse, verdoyant et lorsqu’il mûrit en jaunissant ».

Vues sous n’importe quel angle, les rizières en terrasse sont un véritable spectacle pour les yeux. Pour les touristes et les photographes, le mois d’octobre est le moment idéal pour contempler ces merveilles. Le mois d’octobre, c’est la saison de la récolte principale. Entre les champs dorés prêts à être récoltés, s’entremêlent des champs où une partie du riz reste encore verte.

Les rizières en terrasse les plus connues du Vietnam se trouvent dans le Nord-Ouest du pays : à Sapa, dans la province de Lao Cai, à Mu Cang Chai, dans la province d’Yen Bai, à Hoang Su Phi, dans la province de Ha Giang. Mais il y en a aussi de très belles à Da Lat et dans la province de Thanh Hoa, au centre du pays.

(Source: VOV)