Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

Le Mont Popa

Le Monastère du Mont, construit sur un piton rocheux, anciennement volcanique

Le piton est aussi appelé “Montagne des fleurs”, suite à une ancienne légende : cet endroit était très connu pour la beauté des fleurs qui y poussaient. Le roi chargea un de ses valeureux guerriers de lui en apporter chaque jour.

Guide de voyage Le Mont Popa Birmanie

Le guerrier tomba amoureux d’une Nat qui vivait là et négligea son devoir . Le roi le condamna à mort.

Le coeur brisé, le Nat décéda peu de temps après. Les deux amants se réincarnèrent sous la forme d’esprits, et le Monastère fut édifié pour honorer leur mémoire.

Un festival spécifique au culte des nats est organisé chaque année, en avril, au Mont Popa. Il est très fréquenté, surtout par les anciens. Ce temple regroupe autour du Bouddha les statues des 37 nats, ces esprits vénérés en Birmanie depuis l’Antiquité.

Les nats sont des êtres supérieurs, héros ou martyrs, du passé religieux. Ces “esprits” auraient une grande influence sur la vie quotidienne.

Les esprits des disparus morts brutalement. Les causes de leur mort expliquent leur existence future. Ils errent ici-bas sous forme désincarnée et sont un peu partout.

En Birmanie, le culte des nats est antérieur à Bagan. Mais Anawrattha dans sa quête d’imposer le “Theravada”, préféra lier le Bouddhisme aux Nats, avec la prédominance absolue du Bouddha. Tout d’abord en limitant le nombre : 36 + 1 (le roi) et ensuite en les associant au Bouddhisme, mais de façon absolument dépendante : c’est ainsi qu’à la Shwezigon à Bagan, ont leur maison. Mais les nats sont partout. Pour se manifester, il faut des fêtes, les Nats Pwè et faire appel à des médiums qui sauront révéler le message des esprits; malgré la ferveur du Bouddhisme, le culte des Nats n’a pas pris une ride.

Le médium (ce sont le plus souvent des hommes) est féminin dans son expression, c’est le “Natkadaw”. Chaque médium a un nat de préférence (dont sait mieux que quiconque traduire les messages) et cela correspond donc à une quête.

L’origine des nats: Les nats auraient été crée par le roi Thinlikyaung (344-387) à Thiripitsaya (l’actuel Bagan) dans sa quête d’établir un système religieux. Au cours d’un rêve, le roi avait retiré un arbre de l’Irrawady où étaient supposés s’abriter un frère et une soeur nats, venus du Nord. Du bois de cet arbre, on sculpta 2 statues qui furent installées au sommet du Mont Popa. Anawrattha ne fit que poursuivre ce culte, mais en limitant le nombre de Nats à 36. Le 37è venant du panthéon hindou, Indra, qui devient le roi des Nats.

Aujourd’hui le culte des Nats demeure. Chaque maison possède un hôtel.

Leur culte est donc créé par les souverains, (ceux là mêmes qui les ont fait tuer) pour apaiser leurs âmes errantes. Souvent un sanctuaire est créé pour les fixer à un endroit et mettre fin à leurs errances. Une fois sédentarisé, le Nat devient un protecteur de sa région, et l’objet d’un culte de la part des habitants.

Thagyamin, roi des Nats, appelé parfois Sakka (il correspond à Indra dans la mythologie hindoue)

Pour arriver au sommet du mont Popa, il faut monter le DICK, c’est ce chemin de 777 marches. Vous trouvez des boutiques et échoppes le long de ce parcours ascensionnel.

L’ascension, rude et raide, 777 marches dure 25 minutes. On doit monter pieds nus en marchant dans les déjections et l’urine des singes, dégouttant !!!!

Comment arriver et quitter les lieux?

En tuk-tuk: le matin depuis Nyaung Oo ( gare routière). Le retour en début d’après-midi, vous laissant 3h pour la visite.

En Bus: Départ depuis Nyaung Oo, bus pour Kyauk Padaung, départ toutes les heures, vers le Mont Popa.

En taxi: la meilleur solution. Cela revient à 25 $ l’aller-retour – 1 h de route.

De Bagan au Mont Popa, la route traverse une belle vallée couverte de palmiers à sucre. Arrêtez-vous près des échopes, là où se trouvent les cheminées en brique : ce sont de petites fabriques de sucre de palme. Des petits paniers pleins de sucre, utilisé comme dessert, vous serons offerts.

Herbergement: Dormir sur place est intéressant, car cela permet de profiter de la fraîcheur et des belles lumières de la matinée. De plus, on évite le flot de pèlerins et de touristes qui viennent entre 15h et 17h. En revanche, l’hébergement, à part une adresse plus chic, n’est pas formidable.

C’est le “ Popa Mountain Resort” au pied du DICK. Une vingtaine de Bungalows réalisés avec beaucoup de goût. Une très belle vue sur le Mont Popa qui se trouve à 6 km. Vous aurez droit à toutes les prestations que l’on peut attendre d’un pareil lieu : piscine, spa, équitation, randonnée avec guide . Prix de 60 à 80 $ pour une nuit.

Restaurations: Restaurant chez “Cho” patronne de l’établissement. Il est sur la route principale, avant le DICK en venant de Bagan. Prix moyens, cuisine bimane, thaïs et chinoise.

Manifestation: La fête des Nats au mois d’avril. Danses et chants.

A voir: le musée des plantes médicinales : dans le parc naturel du mont Popa. Papillons et oiseaux empaillés, flore locale, histoire géologique. A côté, petit jardin de plantes médicinales.

Naturellement, pas de poste, pas de banque et pas d’hôpital ….tous ces services se trouvent à 1h de route d’une grande ville…