Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

La maison communautaire de Suôi Rè

Située dans la commune de Cu Yên, district de Luong Son, province de Hoà Binh, la maison communautaire de Suôi Rè, construite en matériaux locaux tels que bambou, feuilles,…, a obtenu le prix américain Green Good Design 2012 et le prix International Architecture Awards (IAA). Ce bâtiment figure dans le Top 7 du Prix Ecowan décerné par World Architecture News.

La maison communautaire de Suôi Rè

Cette maison de deux étages, avec une superficie de 90m², qui se trouve sur la colline du hameau de Suôi Rè, a été conçue par les architectes Hoàng Thuc Hào, Nguyên Duy Thanh, et la Société 1+1>2, avec des matériaux trouvés sur place, principalement du bambou ainsi que des ressources humaines locales.

Selon l’architecte Hoàng Thuc Hào, l’écart entre milieu urbain et milieu rural s’accroît à cause de l’urbanisation et du développement économique, ce qui rend de plus en plus relâchées les relations communautaires. Dans la région montagneuse ou la moyenne région, les espaces pour les activités communautaires, les écoles maternelles, les stations d’information ou les bibliothèques restent encore un luxe. S’ils en existent, elles ne sont pas comme il faut et leurs existences sont formelles sans aucune identité régionale. C’est la raison pour laquelle le groupe d’architectes a décidé de bâtir cette maison à usages multiples afin de créer un nouveau modèle architectural répondant aux activités culturelles des ethnies minoritaires.

« Une maison communautaire simple et utile comme celle de Suôi Rè deviendra une tendance dans les milieux ruraux parce qu’elle correspond à la vie quotidienne de la population vietnamienne composée à 70-80% de paysans. Cet ouvrage est pratique. Il s’agit d’un bon modèle digne d’être multiplié, contribuant à améliorer le niveau de vie des ethnies minoritaires», a estimé l’architecte Nguyên Truc Luyên, ex-président de l’Association des architectes du Vietnam.

L’architecte Hoàng Thuc Hào et ses collaborateurs ont mis l’accent sur les critères écologiques. La maison s’adosse sur la montagne pour éviter tempêtes, crues. Sa façade donne sur la vallée afin de profiter du vent et du soleil. Ce bâtiment se compose de 3 parties. La première est réservée aux activités en plein air. Les activités principales se passent dans le bâtiment de deux étages relevant de la deuxième partie de la maison. Le premier étage accueille un espace d’enseignement, une bibliothèque et un lieu de rencontre et réunion… Le rez-de-chaussée est bien situé en vue d’assurer la fraîcheur en été et d’éviter le vent froid d’hiver. Les villageois peuvent se réunir, exercer leur métier d’appoint pendant les jours d’hiver ou d’été.

Depuis des temps immémoriaux, les Kinh (Viêt) et les Muong vivent en harmonie sur cette terre d’interférence culturelle. Par conséquent, l’architecture de la maison est le mariage de la maison à cinq travées des Kinh au Nord et de la maison sur pilotis des Muong.

La maison a été construite de façon simple et économique en profitant des matériaux disponibles de la région. Le rez-de-chaussée est fait de roche et sa porte en bambou. Les murs ont été bâtis en torchis. Son toit est couvert de bambou, paille,… De plus, ce bâtiment est doté de panneaux photovoltaïques, bassin d’eau pluviale, ampoules LED économiques, fosse à fumier à 5 compartiments… qui sont des technologies vertes et durables, respectueuses de la nature et de la communauté.

La maison communale a été achevée et mise en service en décembre 2012 après 15 mois de construction, avec un montant de 35.000 dollars. Elle contribue non seulement à la création d’un lieu de rencontre mais aussi d’une nouvelle tendance architecturale. Il s’agit d’une architecture verte, proche de la nature et respectueuses de l’environnement de la vie humaine.

Après la construction, l’architecte Hoàng Thuc Hào et ses collaborateurs ont bâti la maison communautaire de Tà Phin, à Sa Pa, province de Lao Cai.

Possédant une architecture originale, la maison communautaire de Suôi Rè a obtenu des prix prestigieux dont le prix américain Green Good Design 2012, le prix International Architecture Awards (IAA). Ce bâtiment se place dans le Top 7 du Prix Ecowan décerné par World Architecture News.

En 2013, la maison communautaire de Ta Phin a aussi obtenu le Prix Green Good Design et se place dans le Top 5 des fameuses maisons communautaires décerné par le site archdaily.com, un site architectural américain connu dans le monde.

(Source: VNI)