Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Croyances & Religions

Le bouddhisme mahāyāna, le taoïsme et le Confucianisme sont les religions dominantes du Viêt Nam. D’après le rapport du 1er avril 2009 du Bureau des Statistiques Vietnamien, 6,8 millions (ou 7,9 % de la population totale) pratiquent le Bouddhisme, 5,7 millions (6,6 %) sont catholiques, 1,4 million (1,7 %) sont des adhérents de Hoa Hao, 0,8 million (0,9 %) pratiquent le Cao Dai, et 0,7 million (0,9 %) sont Protestants. Au total, 15,651,467 Vietnamiens (18,2 %) sont officiellement enregistrés dans une religion. Environ 81 % de la population vietnamienne ne croit pas en Dieu.

Le Confucianisme: est venue de Chine, à partir du 1er siècle de notre ère. C’est plutôt une philosophie morale, sociale et politique.

Confucius enseigne une morale et ne présente pas une métaphysique ou une cosmologie. Il recherche l’harmonie dans les relations humaines . La nature n’occupe pas de place dans sa pensée. C’est au Xè siècle que le néo-confucianisme créa sa cosmologie. Elle apparaît comme une ébauche d’une théorie scientifique de l’Univers, voire une explication rationaliste du monde.

Le Bouddhisme: est apparue au Vietnam au IIè siècle après J.C. On y distingue le “Thevada” ou le petit véhicule qui est le Bouddhisme d’origine. Et le “Mahayana” ou le Grand Véhicule , c’est le Bouddhisme qui a évolué. Il reste la religion la plus pratiquée au Viêt-Nam. Le Bouddhisme est issu des enseignements de “Siddhartha Gautama”, considéré comme le Bouddha historique. Il est né en Inde à la même époque que Mahhâvîra , avec lequel il partage une certaine tendance à la remise en cause de l’Hindouisme.

Bien que le Bouddhisme soit communément perçu comme une religion sans dieu, que la notion d’un dieu créateur soit absente de la plupart des formes du Bouddhisme, la vénération et le culte du Bouddha historique en tant que Bhagavat joue un rôle important dans le Theravàda et particulièrement dans le Mahàyàna qui lui donnent un statut de quasi-dieu contribuant à brouiller les notions de dieu et de divinité dans le Bouddhisme.

Le Taoïsme: est apparu au 4 ème siècle. Il est mélangé dans le culte des génies, des magies, de la sorcellerie. Le Taoïsme est une philosophie et une religion. Il a en tous cas toujours eu des expressions intellectuelles tout autant que culturelles, mais en diverses proportions selon les époques, et surtout, les classes sociales. Si il est une philosophie, ce n’est pas dans le sens où Socrate et les philosophes grecs peuvent l’entendre, car le mot même de philosophie, “zhe xue” , n’apparaît dans la langue chinoise qu’au détour des influences japonaises. Dans de nombreuses polémiques actuelles qui agitent le monde sinologique, le terme de philosophie est utilisé comme faire-valoir ou comme repoussoir.

Le Catholicisme: est apparu au Vietnam depuis le 16ème siècle. Actuellement, le Vietnam est le deuxuème pays d’Asie avec environ 10 millions de pratiquants, après les Philippines.

L’adjectif “catholique” dont dérive le nom catholicisme, vient du grec “catholicos” qui signifie “universel”. Le terme catholicisme s’employant aujourd’hui principalement pour désigner la religion des chrétiens en communion avec le pape et les évêques, il désigne une religion qui, selon ce qui peut se concevoir comme “une religion” en sociologie, peut-être appréhendé comme un ensemble de pratiques et de croyances.

L’Indouisme: est apparu au Vietnam depuis le 2ème siècle. Pratiqué par le peuple Cham.
Ou Sanàtanadharma (Loi Eternelle) qui n’a ni fondateur, ni Eglise, est une des plus vieilles religions du monde encore pratiquées. L’Indouisme s’apparente davantage à un substrat culturel, un mode de vie ou de pensée, qu’à une religion organisée. Ce qu’on appelle Indouisme aujourd’hui est la tentative de rassembler les croyances disparates issues de l’ancien panthéon védique éclipsé par la popularité de Shiva, de Vishnou ou de Krishna.

L’Hoahaoîsme: Secte locale du Bouddhisme crée au Vietnam – Être reconnaissant aux 3 Précieux : du Bouddha, aux liens familiaux et reconnaissant à la nation. L’Hoahaoîsme est une secte basée sur le Bouddhisme, fondée en 1939 par “Huynh Phu So” natif du village de Hoa Hao dans la région du delta du Mékong située dans le sud du Vietnam dans le district de Chau Doc. Il est considéré par les adhérents de cette secte comme un prophète. Il y aurait 2 millions de fidèles au Viêt-Nam.

Le Caodaïsme: Secte locale crée en 1924 au Sud Vietnam . Cette religion rassemble les principes de trois religions : Confucianisme, Bouddhisme, Christianisme en vénérant les personnages comme : Victor Hugo – symbole de l’Humanisme…

Le Culte des Ancêtres

Les Viêtnamiens croient que l’âme du défunt vit encore en famille avec les vivants après la mort. Donc il faut vénérer cette âme.

Le culte des ancêtres est un facteur d’unicité, de cohésion sociale et familiale, chez le peuple Viêtnamien qui a réussi à concilier des influences religieuses, philosophiques et politiques extrêmement variées. Il permet aux vivants de s’inscrire dans la continuité de ceux qu’ils vénèrent et de marquer l’appartenance au même clan.

Le culte des ancêtres repose sur la conviction que l’âme du défunt survit après la mort et protège sa descendance. Il est trop souvent associé, à propos du Viêt-Nam, à des croyances religieuses, généralement le Bouddhisme ou les pratiques taoïstes ou encore aux principes philosophiques du Confucianisme.