Voyage Sur Mesure
Notre Correspondant en France
Découverte du Nord du Vietnam

Une étape pour résoudre toutes vos questions concernant le voyage au Vietnam ou obtenir un itinéraire personnel et une offre spéciale pour une expérience inoubliable au Vietnam!

Prénom et nom

Votre email

Votre question ou votre projet de voyage

Les circuits les plus visités

À la découverte du Musée de Hô Chi Minh-Ville

Situé 65 rue Ly Tu Trong, 1er arrondissement de la mégapole du Sud, le Musée de Hô Chi Minh-Ville (Sud) est l’un des cinq musées figurant sur la liste “Hô Chi Minh-Ville – 100 choses intéressantes”.

À la découverte du Musée de Hô Chi Minh-Ville

Un style architectural unique, combinaison harmonieuse entre l’Orient et l’Occident. Il affiche plusieurs collections d’objets précieux de l’histoire de l’ancienne Saigon, va de la période où le Viêt Minh a commencé la résistance contre les colonialistes français jusqu’à nos jours et est une destination attrayante pour les visiteurs nationaux et internationaux.

Conçu par l’architecte français Alfred Foulhoux et construit de 1885 à 1890, il avait pour but à l’origine d’abriter le Musée du Commerce exposant des produits de la Cochinchine. Il a connu bien de changements de propriétaire avec les événements historiques jusqu’en 1975. En septembre 1945, il fut le lieu où le général japonais Yoshio Minoda a remis son épée pour la reddition aux Alliés.

Après la libération du Sud et la réunification du pays (30 avril 1975), le 08 décembre 1978, ce bâtiment a été choisi comme «Musée révolutionnaire de Hô Chi Minh-Ville» par une décision du Comité populaire de la ville. Le 13 décembre 1999, il a été rebaptisé «Musée de Hô Chi Minh-Ville».

Le Musée de Hô Chi Minh-Ville est une œuvre d’art, un mélange harmonieux de styles architecturaux gothiques et romans avec une inspiration culturelle orientale, adapté au climat chaud et humide du Sud. Le campus du musée, de plus de 1200 m², est entouré de jardins.

L’entrée principale est marquée par le buste du «Génie du Commerce» portant sur la tête une couronne de laurier. Sa façade est impressionnante, d’architecture romane avec des rangées de colonnes rondes parallèles au corridor, mettant en relief des blocs et des angles. Sur le sommet de chacune des colonnes, il y a un bas-relief d’une statue d’une garde avec le sens de protéger le musée. Entre deux rangées de colonnes se trouve une statue de lion représentant la force et la puissance. Les trois autres côtés du musée sont décorés de paires de serpents enroulant des vignes.

Musée de Hô Chi Minh-Ville

Le plafond est couvert de tuiles yin-yang. Des bas-reliefs représentant canaux et arroyos, barques et bateaux, des arbres… sont inspirés du Nam Bô prospère avec des activités commerciales animées et la vie simple de ses habitants.

À l’intérieur, du bas de l’escalier à l’étage, le bâtiment est de style gothique caractérisé par de nombreuses baies vitrées laissant entrer la lumière. Le dôme en forme d’arc créé un espace vaste et aéré. Des lignes sont harmonieuses avec des motifs décoratifs du simple au complexe qui gardent toujours une proportion avec une haute précision. 122 années se sont écoulées, mais il reste presque intact. Cela montre le talent et la méticulosité des travailleurs d’antan pour achever cet ouvrage architectural.

Le Musée de Hô Chi Minh-Ville est divisée en 10 galeries qui abritent 45.666 objets appartenant à 133 collections thématiques, dont de nombreuses collections rares telles que assiettes de Chu Dâu en émail bleu, du XVe siècle, poteries de Saigon, céramiques de Lai Thiêu, de Biên Hoà, objets en argent de la dynastie des Nguyên (1802-1945),… une collection de monnaies du règne de Lê Canh Hung (1740 – 1786) à celui de Bao Dai (1926 – 1945), une collection de sapèques de zinc de la Cochinchine, des sceaux et statues de culte populaire …

Les objets, matériaux et documents sur la formation, l’histoire de la lutte et le développement de Hô Chi Minh-Ville racontent l’histoire du développement de Saigon, depuis l’expansion du territoire jusqu’en 1975 : vie sociale, mœurs et coutumes, croyances, culte et processus de développement de l’industrie et du commerce…

Ce musée est devenu l’un des endroits préférés des touristes nationaux et internationaux. C’est une adresse familière pour tout ceux qui aiment apprendre, se renseigner, faire des recherches ou découvrir les terres du Nam Bô.

(Suivre VNP)